Centrale à Chatenay : nouvelle ZAD ?

Il est temps de penser à l’avenir, Centrale quitte Chatenay et, pour le meilleur ou pour le pire, s’installe à Saclay. La cause est entendue depuis longtemps. On nous parle beaucoup du futur site, mais on entend moins parler de l’avenir de l’ancien, pourtant les choses avancent bien. La mairie de Chatenay récupère dans les prochains mois le terrain de l’école et, un peu plus tard, celui de la faculté de Pharmacie qui doit aussi rejoindre Saclay.

Voilà donc 2 belles opérations immobilières (18 et 9 ha) qui s’annoncent avec leurs habitants, leurs emplois, leurs activités … Le “projet d’aménagement du secteur de l’école Centrale à Chatenay-Malabry” déroule ses réunions d’informations, sa révision de PLU, ses études techniques et sa plaquette de présentation avec ses nombreuses “vue d’artiste n’ayant aucun caractère contractuel”. Je parlerai la semaine prochaine des plans et des projets pour le site, mais auparavant, j’aimerais faire un retour sur l’étude d’impact qui a été fait au préalable. Ce document fait une présentation « macro » et assez technique du site destiné à évaluer les contraintes ou les risques auxquels devront faire face les futurs promoteurs.

La première partie concerne l’intérêt du site au point de vue de la faune et la flore. On apprend que le terrain de l’Ecole est entouré de zones vertes (forêts de Verrières et de Meudon, Parcs de Sceaux, de la Maison de Chateaubriand et de la Vallée aux loups) mais qu’elle n’est pas elle-même un site de biodiversité élevée. Pas de « grand capricorne « (Cerambyx cerdo), pas de « triton marbré « (Triturus marmoratus) ou »crêté »(Triturus cristatus), ni de « grenouille agile » (Rana dalmatina) pour en faire une ZAD comme Notre-Dame-des-Landes.

Les espèces sont plutôt classiques avec leurs lots de papillons, d’oiseaux (les enquêteurs ont vu 1 pic-vert), d’hérissons et de chauve-souris. L’endroit le plus remarquable serait le talus à l’ouest de la zone à la lisière de la voie de chemin de fer.

Papillons 2

En ce qui concerne la flore et les arbres, idem, pas grand-chose à voir si ce n’est 2 gros chênes et des cerisiers dans une zone inconnue au sud du Campus appelée « Jardin Privé».

Espaces verrts de lécole

Tout ça pour dire que c’est vert, mais qu’il n’y a rien de remarquable et « qu’en l’état actuel, le site souffre d’une gestion intensive qui autorise peu d’expression des dynamiques naturelles. Les rythmes de tonte et l’utilisation ancienne de phytosanitaires traduisent par un cortège floristique peu diversifié et peu qualitatif. Corrélativement, le peuplement de faune est pauvre ».

Ces remarques sont importantes car, vous le verrez, le nouveau projet cherche à transformer le site pour y introduire plus de « Naturel » et notamment mettre à jour le « Rû » de Chatenay  (un nouveau RU 😉) qui coule aujourd’hui enterré au milieu de l’école.

Pour le reste, l’étude montre que le site est particulièrement sain (à l’écart du bruit et des zones radioactives, peu pollué) avec un faible risque d’inondation. A se demander, pourquoi Supelec n’est pas venu à Chatenay ?

Cette entrée a été publiée dans ECP87. Bookmarquez ce permalien.

3 réflexions sur “Centrale à Chatenay : nouvelle ZAD ?

  1. Pt’êt ben que le gars au couteau, y voulait dire « j’ai 10 ans de Rû ». Pt’êt ben qu’en fait, c’était un lutin qui habitait le Rû sous le campus et qui, de temps en temps, prenait forme humaine pour venir boire un coup au Bar et mettre son couteau sous la gorge d’un centralien. Pt’êt ben.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s