L’invitation

Ce qui était sympa, c’était le soir d’être invité lorsqu’un autre étage faisait une bouffe.

Il n’avait rien à préparer.

La nourriture était bonne

Il n’y avait pas à faire la vaisselle.

Les invitations de l’étage du club de rugby étaient particulièrement sympas; on pouvait même terminer debout sur la table en train de chanter (voire gueuler) des chansons paillardes.

En plus, pour rentrer, on avait pas à prendre la voiture.





et sa traduction en anglais publiée dans le PI  du 26 avril 86

suzon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s