De la « Semaine Européenne » à l’Europe « à la petite semaine »

En 1994, la « Semaine Européenne » organisée par l’Ude de Centrale, réunie à Chatenay Jacques Delors, Michel sapin, Alain Minc, …En 2016, plus de vingt ans après,  elle accueille « une trentaine d’élèves-ingénieurs européens pour des activités scientifiques, culturelles et des rencontres avec des entreprises centrées sur le thème du Big Data». Comment en est-on arrivé là ?

En préambule, j’avoue n’avoir pas fait de recherche exhaustive sur l’historique de la « Semaine Européenne » de l’Ude, j’en laisse le soin à ceux qui les ont organisées. Je me suis donc contenté de Googliser « Semaine européenne », «  Centrale » et de faire varier les dates. Le post peut être polémique, j’assume.

Ma première (et unique) expérience de « Semaine Européenne » remonte à 1986 lors de sa 12ème édition. Cet événement qui a lieu traditionnellement tous les deux ans, regroupe différentes animations autour de l’Europe : des débats, des spectacles mais aussi des Semaine européennecompétitions sportives. Vous en trouverez le compte rendu ci-joint qui avait été fait cet année-là.

En 1994, la 16ème  avait pour thème : “les Européens, le nouveau souffle de l’Europe”. Elle semble avoir été la plus éclatante avec la participation de Jacques Delors, Président de la Commission Européenne et candidat pressenti à l’élection de la  Présidence de la République de l’année suivante. On peut imaginer le succès de cet événement qui est encore référencé dans le carnet des Echos.

Puis la « Semaine Européenne » semble avoir marqué le « pas » pour devenir, aujourd’hui, un événement quasi anecdotique dans la vie des étudiants. S’il n’a pas perdu son intérêt, il a tout du moins perdu son prestige et s’est retrouvé décliné dans des écoles « sœurs » avec la « Semaine européenne de la mobilité » à Centrale Lyon et la « Semaine européenne du développement durable » à Centrale Marseille.

A la réflexion, la destinée de cette « Semaine » est à l’image de ce qu’est devenu l’Union Européenne. A l’exaltation de la construction s’est substituée la maturation d’une communauté qui, au fil des ans, a du faire face à de multiples difficultés (terrorisme, dette grecque, brexit,…) et a appris à régler avec ses méthodes. Il est intéressant de remarquer que, déjà en 1986, l’Europe était en crise. Et que certains se demandaient pourquoi l’Espagne et le Portugal avaient voulu la rejoindre cette année-là. Et si l’Europe s’est fait dans la « Crise », c’est qu’elle n’avait pas d’autre choix que de s’adapter.

Depuis 1986, l’Europe est passé de 12 à 28 pays et d’environ 350 à plus de 500 Millions d’habitants. Elle a créé un marché intérieur unique, une union économique et monétaire et enfin une monnaie commune en 1999 . Elle a signé les traités de Maastricht, d’Amsterdam, de Nice, de Lisbonne, adaptant régulièrement les institutions à l’agrandissement de l’Union et aux problèmes rencontrés.

Pour les étudiants, le Programme Erasmus est passé  de 3.000 échanges 87/88 à 272.000 en 2013/14 et l’école Centrale a signé de nombreux accords avec d’autres établissements. De quoi laisser songeur ceux qui, comme moi, ont essayé de faire une troisième année à l’étranger avant la mise en place de ce système.

Alors finalement, l’Europe fait moins rêver parce qu’elle existe réellement. Et ne vaut-il pas mieux : moins de « grand-messe » et plus d’actions concrètes ?

Cette entrée a été publiée dans ECP87. Bookmarquez ce permalien.

Une réflexion sur “De la « Semaine Européenne » à l’Europe « à la petite semaine »

  1. Merci Patarick pour cette vue optimiste, je cite:

    « Elle a signé les traités de Maastricht, d’Amsterdam, de Nice, de Lisbonne, adaptant régulièrement les institutions à l’agrandissement de l’Union et aux problèmes rencontrés. »

    Je crois plutôt que les gouvernements (et pas dans les derniers les nôtres) ont su bloquer les adaptations nécessaires pour s’assurer quelques gains à court terme (les élections suivantes?). Nice en est un exemple criant.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s